Luxembourg-Ville

Historique de la ville de Luxembourg-Ville

Surnommée « Gibraltar du Nord », Luxembourg est un condensé de l’histoire européenne. Située dans un environnement naturel exceptionnel, la ville fut prédestinée à devenir une forteresse disputée des grandes puissances. Au cours de son existence, elle a successivement appartenu à l’Espagne, à Louis XIV, à l’Autriche, à la France, aux Pays-Bas et à la Confédération germanique.

Bastion Beck  ©Christof Weber

Bastion Beck
© Christof Weber

La forteresse de Luxembourg est l’œuvre de bâtisseurs venant de toutes les nations d’Europe. Des ingénieurs italiens ont construit les premiers bastions au XVIe siècle. Au cours du XVIIe siècle, l’extension de la forteresse se poursuit. Craignant une attaque française, les Espagnols construisent plusieurs redoutes avancées. En 1684 la forteresse subit un siège dirigé par Vauban. Après la prise de la ville, Vauban est chargé des travaux de renforcement. Il intègre les faubourgs, fortifie les hauteurs, construit des casernes, des poudrières et un hôpital militaire. Mais la présence française est de courte durée.

En 1715 Luxembourg entre dans le giron des Habsbourg d’Autriche. Les Autrichiens achèvent l’œuvre commencée par Vauban. Ils ajoutent des forts extérieurs et creusent un système de défenses souterraines, les fameuses casemates. Au XIXe siècle, Luxembourg devient une forteresse fédérale avec une garnison prussienne. En 1867, le Congrès de Londres décide le démantèlement de la forteresse pour éviter un conflit entre la Prusse et la France. La ville sort enfin d’un carcan séculaire. De nouvelles perspectives s’ouvrent au développement urbain.

Malgré le démantèlement des fortifications, le travail gigantesque accompli au cours des siècles reste visible dans le paysage urbain. En 1994 les vestiges impressionnants furent classés « patrimoine mondial » par l’UNESCO.

Architecture de la ville de Luxembourg-Ville et de ses sites historiques

Casemates du Bock et vallée de l'Alzette ©LCTO

Casemates du Bock
© LCTO

Le site de la ville de Luxembourg présente une topographie fortement marquée par le confluent de deux rivières : l’Alzette et la Pétrusse. Le relief accidenté se prête à merveille à la fortification.

Pour découvrir la forteresse, partez du rocher du Bock, promontoire rocheux sur lequel se dressait à l’époque médiévale le château des comtes. Descendez dans la vallée du Pfaffenthal en passant par la porte des Trois Tours. Dans la ville basse subsistent les deux Tours Vauban, deux impressionnantes portes fortifiées. Elles sont reliées entre elles par une passerelle enjambant la rivière de l’Alzette. Ensuite remontez sur le plateau du Kirchberg pour visiter d’abord l’ouvrage à couronne du Niedergrünewald, puis l’ouvrage à cornes de l’Obergrünewald. Ces deux forts ont été aménagés par Vauban en 1684/85.

 

 FortThüngen ©ChristofWeber

Fort Thüngen
© Christof Weber

Devant le fort Obergrünewald se dresse le Fort Thüngen également appelé Trois Glands (en luxembourgeois Dräi Eechelen). Cet ouvrage accueille aujourd’hui le Musée Dräi Eechelen. Inauguré en 2012, ce musée présente une exposition permanente sur l’histoire de la forteresse et des expositions temporaires sur des questions identitaires et d’autres thématiques historiques. Ensuite il faut quitter les hauteurs et redescendre vers la ville basse de Clausen où le comte Pierre-Ernest de Mansfeld, gouverneur du duché de Luxembourg, a construit son château au XVIe siècle. De cet extraordinaire palais de la Renaissance n’ont survécu que quelques vestiges et notamment deux portes monumentales. À partir de là, le circuit de découverte vous ramène au point de départ, le rocher du Bock. Explorez également les fameuses casemates, ces galeries souterraines creusées dans la falaise. Une crypte archéologique avec une installation audiovisuelle, vous y informe sur les origines de la ville.

La ville a un patrimoine fortifié particulièrement riche et présente de nombreux autres points d’intérêts : le plateau du Rham avec l’enceinte médiévale du XIVe siècle et les casernes de Vauban, la vallée de la Pétrusse surplombée par les bastions Louis et Beck ou encore les parcs de la ville avec les forts Lambert et Louvigny.

Close Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>