Homburg

La ville, le château et les fortifications du Hohenburg

L’histoire d’Homburg, chef-lieu de district et ville universitaire, est extrêmement riche et variée et couvre près de 2000 ans. Le développement économique de la ville a été favorisé par sa position centrale sur les principaux axes de communication et de négoce entre Strasbourg et Trèves, et Metz et Worms.

Chemin de ronde du château ©Mairie de Homburg

Chemin de ronde du château
© Mairie de Homburg

Le premier château-fort de la ville appartient au Comte de Homburg, dont il est fait mention pour la première fois dans les ouvrages historiques en 1146. C’est de là que tire son nom le bourg qui s’est développé au pied du château et qui a reçu la désignation de ville par l’Empereur Louis de Bavière en l’an 1330, avant de devenir la ville universitaire et le chef-lieu administratif actuel.

 

Après la mort du dernier Comte de Homburg en 1449, le château et la ville reviennent au Comte de Nassau-Sarrebruck.

Au cours de la deuxième moitié du XVIe siècle, le Comte Jean IV de Nassau-Sarrebruck renforce et convertit l’ancien château-fort en un château de style Renaissance pour en faire sa résidence. En 1680-1692, sous le règne de Louis XIV, Vauban, ingénieur militaire, transforme tant le château que la ville en imposantes fortifications.

Après les accords de paix de Rijswijk et Baden, les fortifications sont démantelées en 1697 et en 1714. Deux portes étaient aménagées dans l’enceinte fortifiée. L’emplacement de la place du marché et le tracé des routes proviennent de cette époque.

Vue du haut de la forteresse

Vue du haut de la forteresse
© Mairie de Homburg

Depuis 1981, les ruines impressionnantes du fort et des fortifications sont dégagées par des travaux de fouille, puis restaurées. L’ensemble peut aujourd’hui être découvert en suivant des sentiers balisés. Un escalier en colimaçon aménagé au niveau du bastion Nord permet d’accéder à un plateau rocheux qui offre une vue imprenable sur la ville et au premier plan sur la Kaiserstraße, ainsi nommée en hommage à Napoléon. Après la caponnière, il est possible de se rendre à Ravelin 1 puis au Glacis, aujourd’hui aménagé en parc.

Close Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>